Claude Guéant victime d’une discrimination en costume cravate

Lors d’une interview, Claude Guéant raconte comment il a été victime d’une discrimination car il était en costume cravate.

L’ancien ministre de l’intérieur Claude Guéant était l’invité d’une interview télévisée en ce lundi 25 aout. Durant celle-ci il s’est prononcé en faveur des contrôles aléatoires dans les transports en commun afin de lutter contre la délinquance.

Ses propos faisaient suite aux déclarations maladroites du socialiste Alain Vidalies. Lequel ayant avancé un peu plus tôt qu’il était favorable à ce « qu’on discrimine pour être efficace plutôt que de rester spectateur ».

Claude Guéant a enchainé dans le même sens. Il a déclaré que « il y a des gens qui ont plus une allure de délinquant que d’autres ». Sur fond de pragmatisme, l’ancien ministre a reconnu que « il faut faire des contrôles aléatoires ». Car il est « illusoire de contrôler tous les flux de voyageurs ».

  • L’intervention de Claude Guéant moque sur les réseaux sociaux

Claude Guéant

Claude Guéant
Crédit : Αλέξης Τσίπρας Πρωθυπουργός της Ελλάδας

Confirmant son opinion, Claude Guéant a enfoncé le clou en déclarant que « Ça peut être discriminatoire mais il faut savoir ce que l’on veut ».

Alors que ses propos se veulent sans équivoque, Claude Guéant s’est risqué à raconter une anecdote dont il n’imaginait certainement pas la portée dans les réseaux Sociaux. L’ancien ministre a en effet raconté un de ses souvenirs. « Un jour, j’ai été contrôlé dans le RER. Un tas de gens escaladaient les portiques… J’étais le seul en costume-cravate. J’ai été le seul à être contrôlé, c’était aussi discriminatoire. C’était très facile de me contrôler ».

Cette anecdote a déclenché une série de commentaires moqueurs sur les réseaux sociaux. Notamment sur Twitter où les internautes ne se sont pas privés de se moquer de son histoire.

Cette interview s’est tenue dans la foulée de l’attaque avortée dans un train à grande vitesse par un homme armé jusqu’aux dents. Cet attentat déjoué ayant relancé les débats sur la sécurité dans les transports en commun.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.