Costume cravate à la maternité car « seule la première impression compte »

Un homme est arrivé vêtu en costume cravate à la maternité pour faire la connaissance de sa petite nièce qui venait d’arriver au monde.

Accueillir un nouveau bébé est un moment inoubliable pour toute la famille. Et « inoubliable » est bien le mot qui a motivé un américain de 18 ans pour la visite à la maternité. Sa nièce venait d’y naitre. En effet, quand sa sœur aînée a donné naissance à une petite fille, Grant Kessler a pris l’événement très au sérieux.

costume cravate maternité

Crédit : Iris Kessler

Cet homme est arrivé à l’hôpital tiré à quatre épingles. Il avait ainsi mis son plus beau costume accompagné d’une belle cravate et d’une pochette afin d’accueillir sa nièce.

La petite sœur de Grant, Iris, a tweeté une photo de lui dans la salle d’attente. Le texte qui accompagnait la photo était : Ma sœur est sur le point d’avoir un bébé et mon frère s’est pointé à l’hôpital en costume parce que « seule la première impression compte ». (my sister is about to have a baby and my brother showed up to the hospital in a suit because « first impressions matter »)

Une semaine après sa diffusion sur Twitter, la photo a reçu 467 000 cœurs et 147 000 retweets. Les utilisateurs du réseau social ont qualifié le geste de cet homme d’ « adorable » et digne d’un « gentleman ». Ils ont même appelé notre homme « oncle de l’année » !

Les journaux outre atlantique ont largement repris cette photo et le buzz suscité a inspiré d’autres hommes. Dans les jours suivants, twitter a vu fleurir les photos d’hommes en costume cravate dans d’autres salles d’attente à la maternité dans le monde entier.

Iris a ensuite tweeté d’autres photos, notamment une ou l’on voit Grant et sa nièce échanger un regard « inoubliable ». Cette nouvelle photo était accompagnée du texte « respect mutuel ». (mutual respect)

Un policier arrête un étudiant et … lui fait son noeud de cravate

Alors qu’il roulait en excès de vitesse, un étudiant se fait arrêter par un policier. Mais ce dernier finit par lui faire son noeud de cravate et le laisse partir.

Il n’aura jamais été aussi content de tomber sur un policier alors qu’il roulait en excès de vitesse ! C’est en effet une belle scène qui vient de se dérouler dans la ville de Menomonie. Cette dernière se trouve dans l’état du Wisconsin aux États-Unis.

Policier de MenomonieTout commence par une banale arrestation pour excès de vitesse. Un policier du nom de Martin Folczyk interpelle un automobiliste sur un parking. Les deux hommes descendent de voiture et le policier fait remarquer à l’automobiliste qu’il roulait en excès de vitesse.

L’homme interpelé reconnait les faits. Pour se justifier, il indique qu’il est étudiant et qu’il doit faire une présentation. Mais ne sachant pas faire de noeud de cravate, l’automobiliste indique qu’il était en train de chercher en urgence la maison d’un ami à lui qui sait le faire.

Le policier demande alors au jaune homme les papiers du véhicule. Jusque là rien d’anormal. Mais alors que l’automobiliste retourne à sa voiture, le policier passe la cravate de l’étudiant au tour de son cou. Il réalise alors un noeud de cravate.

Puis il retire la cravate de son cou et la rend à l’étudiant, bien content de ce qui vient de lui arriver. Ce dernier avouera même à l’officier de police qu’il pensait être conduit au poste le plus proche.

Cerise sur le gâteau, le policier ne verbalise pas l’homme en excès de vitesse et le laisse aller à sa présentation. A l’avenir, il pourra aussi se rendre sur notre site internet pour apprendre à faire un noeud de cravate !

Voir la vidéo de cet officier de police en train de nouer la cravate d’un automobiliste en excès de vitesse ci-dessous :

La cravate musicale d’un député irlandais se déclenche en plein discours !

La cravate musicale du député du Sinn Fein Aengus O Snodaigh s’est mise en route alors qu’il était en train de faire un discours à l’assemblée

Le député irlandais Aengus O Snodaigh ne portera sans doute plus sa cravate musicale en public. En effet, lors d’un très sérieux discours à l’assemblée, sa propre cravate musicale s’est déclenchée. Et l’esprit de Noël s’est alors invité au parlement irlandais. La cravate du député  s’est en effet mise à jouer soudainement des airs de Noël. A savoir « nous vous souhaitons un joyeux Noël » et « vive le vent d’hiver ».

Le député en question était en train de faire une allocution on ne peut plus sérieuse. En effet le sujet de celle-ci était l’amiante dans les lieux publics. Ce moment insolite a fait naitre des sourires au sein de l’assemblée, pas très remplie ce jour-ci.

Pourtant, alors que la mélodie de Noël émanait de sa propre cravate musicale, Aengus O Snodaigh ne s’est pas laissé perturber. Il a continué et a terminé son discours comme si de rien n’était sur ce sujet très sérieux.

A la fin de son intervention, Jan O’Sullivan, une député du parti du Labor, a néanmoins plaisanté sur cette scène cocasse. Elle a suggéré à Aengus O Snodaigh « d’éteindre sa cravate ». En effet celle-ci pourrait d’après elle « interférer avec les plans de vol du Père Noël »